L’impression 3D, désormais utilisée pour concevoir une voiture de sport |

Site d'un fan des pommes et de high tech

L’impression 3D, désormais utilisée pour concevoir une voiture de sport

Blade, c’est notamment le nom de cette sportive. Contrairement aux autres voitures du genre, celle-ci se démarque par sa méthode de conception puisque son châssis a été conçu à partir d’une imprimante 3D. La start-up qui l’a fabriquée veut désormais industrialiser ce modèle.

L’industrie automobile est actuellement en marche vers une grande révolution. En effet, Divergent Microfactories, une start-up américaine vient de concevoir un véhicule sportif qui utilise l’impression 3D dans la conception de son châssis. Selon ses responsables, il serait possible de concevoir en petite série ce véhicule en utilisant plusieurs unités d’impression 3D délocalisées. Cette méthode pourrait alors rivaliser avec le procédé de fabrication classique qui est encore très usité actuellement.

Le design de la Blade exprime déjà sa sportivité. Sous le capot, on trouve une motorisation de 4 cylindres boostée à 700 ch via une propulsion hybride essence/gaz naturel. La plus grande innovation sur ce bolide réside dans le cockpit, qui durant la fabrication de la structure, utilise la technique ‘additive’.

Aluminium et fibre de carbone

Le châssis de la Blade, réalisée à partir d’une imprimante 3D, combine des fibres de carbone et de l’aluminium. Un tel mélange permet notamment d’obtenir légèreté et résistance. Avec un tel matériau, le véhicule pèse tout juste 635 kg. Avec sa légèreté et sa motorisation superpuissante, la voiture peut franchir la barre des 100 km/h en 2 secondes à peine.

La start-up souhaiterait trouver des investisseurs prêts à investir 10 millions USD pour mettre en œuvre une usine de production durant les prochains 18 mois. Ainsi, elle pourra perfectionner son équipement afin de proposer plus de modèles de la Blade. Elle envisage également de franchiser la technologie 3D.

Jusqu’à maintenant, les constructeurs automobiles n’utilisent l’impression 3D que pour concevoir les éléments en plastique dans le cockpit. Mais l’utilisation de ce procédé dans la conception du châssis de la Blade pourrait changer la donne.


Post a Comment