High-tech : Les entreprises françaises s’invitent à New York |

Site d'un fan des pommes et de high tech

High-tech : Les entreprises françaises s’invitent à New York

New York est désormais l’un des lieux préférés des Français pour monter leur start-up. Dans cette métropole, plus d’une centaine d’entrepreneurs originaire de l’Hexagone ont choisi de fonder leur société comme Datadog, Teads, Synthesio…

Un nouvel outil de développement

Même étant déjà très dynamique, les start-ups françaises veulent encore accroitre leur développement grâce à ‘French Tech New York’. Il s’agit d’une plateforme d’échanges d’informations dont le but est de favoriser le développement des sociétés françaises dans cette ville.

L’installation de la high-tech française sur New York n’est encore qu’à ses débuts. La majeure partie des start-ups s’y installent pour avoir accès vers un marché global. Les entreprises françaises sont séduites par cette ouverture que propose la ville qui, après s’être focalisée sur la finance, veut désormais varier son économie. Certainement, New York souhaite maintenant proposer un écosystème plus intéressant via la numérisation de ces métiers. Et dans ce genre de transformation, les Français savent y faire. Selon les chiffres 7% des start-ups ont été créées par des Français.

Un choix tactique

La ‘French Tech New York’ vise à accentuer le développement des start-ups. Ainsi, cet outil offre plus de visibilité à toutes les sociétés et incite les entrepreneurs français à s’installer à New York. Mais l’implantation dans cette ville est plutôt un choix tactique. Effectivement, les start-ups veulent changer de dimension, mais souhaitent toujours maintenir et développer une base en France. 70% des entreprises françaises en high-tech à New York conservent toujours leur centre de recherche et développement dans l’Hexagone.

Un pari risqué

Un fait évident : les États-Unis manquent d’ingénieurs. Les salariés qualifiés sont moins fidèles et n’hésitent pas à choisir les plus offrants. De plus, la fiscalité n’est pas favorable puisque l’impôt que les start-ups françaises payent dans cette métropole est beaucoup plus important qu’en France. Avec ces situations, bon nombre d’entrepreneurs hésitent à s’installer pensant qu’il s’agit d’un pari risqué. Mais ‘French Tech New York’ est mis en place pour leur fournir des informations sur le marché américain, sur la recherche d’investisseurs, pour développer un réseau…

Une nouvelle perception

Mais désormais, les entrepreneurs français sont de plus en plus confiants. L’année dernière, l’édition French Touch a permis de rassembler tous les acteurs dans la high-tech française pour octroyer une meilleure visibilité aux États-Unis. Et ‘French Tech New York’ donnera une nouvelle perception sur la technologie française.


Post a Comment